Chap. 5 : Caroline et Alban… le mystère s’épaissit !

Malgré l’heure tardive, Caroline décida de retourner à son bureau. Elle pourrait rédiger un compte-rendu rapide de sa journée, et surtout, poser sur le papier les orientations, qu’elle souhaitait définir, pour les prochaines étapes de sa mission.

Elle se dit que son contact à Rome avait vraiment été très utile, car il avait permis d’éclaircir quelques points et d’ouvrir des pistes intéressantes pour l’avenir. Néanmoins, il lui semblait aujourd’hui indispensable, qu’une rencontre de haut-niveau ait lieu avec la Présidente de cette Fondation.Elle était certaine que cela lui permettrait d’avancer sur ses objectifs et de préciser certaines informations, à son avis essentielles.

Comment l’organiser et à quel moment ? Avec quels résultats attendus ? C’était ce type d’orientations qu’elle souhaitait proposer au « Grand Patron ». Une seule chose était sûre à ce stade, le rendez-vous se tiendrait à New-York. Il faudrait le caler à la même date qu’un autre événement officiel, comme par exemple, une Conférence de l’ONU, afin que la raison principale de ce voyage puisse passer inaperçue.

Elle verrait cela avec lui demain. Monter un tel rendez-vous serait un véritable travail d’orfèvre ! En effet, au-delà des enjeux, les emplois du temps respectifs de chacun et le fait que la richissime Présidente soit sans cesse en déplacement, pour sa Fondation ou pour faire le tour de ses multiples propriétés, rendaient la tâche relativement complexe.

En attendant, la soirée était définitivement bien avancée, il était temps pour elle de rentrer chez elle. Avant de partir, elle réserva comme prévu, pour le lendemain soir, une table pour deux dans le restaurant qu’elle avait choisi. Comme le propriétaire la connaissait bien, lui trouver une table, même en dernière minute, n’était jamais un problème.

Arrivée chez elle, elle repensa bien sûr à Alban. L’avoir vu à l’aéroport lui semblait vraiment étrange. Le temps avait semé le doute dans son esprit, mais elle se souvint que, sur le moment, elle était sûre de l’avoir vu et il fallait bien l’admettre, grâce à son sens aigu de l’observation, elle se trompait rarement.

Comme elle avait rencontré Alban chez des amis, elle se dit que la première chose à faire pour avoir des informations était évidemment de les appeler. Pourquoi n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? Avec son emploi du temps des derniers jours et il faut bien le dire son coup de coeur immédiat pour Alban, elle en avait oublié tout sens commun !

Elle décida donc d’appeler Sidonie et Philippe, qui avaient organisé cette soirée, afin d’annoncer leur mariage prévu en Amérique latine dans quelques mois. Alban était certainement un ami de Philippe, il pourrait certainement la rassurer et lui donner quelques détails sur la vie d’Alban.

Ce fut Sidonie qui répondit au téléphone. Celle-ci était ravie d’avoir des nouvelles de son amie, car il était toujours difficile de la joindre et surtout, elle avait bien remarqué la complicité de Caroline avec son nouveau cavalier de danse. Elle espérait, par conséquent, que cet appel serait l’occasion d’en savoir plus à ce sujet. Avec leurs vies trépidantes, rencontrer l’âme soeur n’était déjà pas simple, mais aller jusqu’à construire une relation était un réel défi !

Bref, quelle ne fut pas sa surprise lorsque Caroline lui demanda des informations sur ce fameux garçon appelé « Alban ». En fait, elle non plus ne l’avait jamais rencontré avant cette soirée ! Elle poserait dès que possible la question à Philippe, mais celui-ci était actuellement en Amérique latine et elle ne pouvait pas le joindre. Le mystère restait entier !

Sidonie raconta l’organisation des premiers préparatifs de mariage et ses hésitations concernant le style de sa robe de mariée, mais on ne peut pas dire que Caroline était très concentrée pour l’écouter.

Après avoir raccroché, Caroline prit un bain pour se détendre et décida d’aller dormir avec toutes ses questions. Elle n’en saurait pas plus ce soir et, de toute façon, elle restait partagée sur le comportement à adopter vis-à-vis d’Alban.

Commencer à enquêter sur lui semblait tout à fait excessif et entamer une relation dans ces conditions de suspicion n’était pas possible. Valait-il mieux qu’elle décide de ne plus le voir ? Mais elle ne voulait pas se mentir, elle avait envie de voir Alban et de laisser une chance à leur histoire. De plus, elle non plus ne racontait pas tout à Alban, lui aussi pouvait lui reprocher ses mystères et avoir des doutes. Après toutes ces nombreuses questions sans réponse, elle s’endormit. La nuit précédente avait déjà été courte et sa journée chargée, elle tombait de fatigue.

Le lendemain matin, elle se sentit plus reposée et l’esprit plus clair, même si elle n’avait pas plus de réponse que la veille, elle décida que ce soir arriverait bien assez vite. Alban avait confirmé qu’il se rendrait directement au restaurant à 21h.

© LeCarnetdeDameCatherine-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s