Fortuny : le Luxe feutré, inspiré et intemporel !

Le luxe feutré, inspiré et intemporel est à l’opposé de celui qui nous est souvent proposé aujourd’hui et c’est pourquoi, les créations de Mariano Fortuny en deviennent magiques et fascinantes.

Vous pourrez découvrir ses créations en visitant l’exposition, qui lui est consacrée jusqu’au 7 janvier prochain, au Palais Galliera.

Les tissus, robes, manteaux ou capes de Mariano Fortuny qu’on appelait le « Magicien de Venise » vous transportent dans plusieurs époques : de l’Antiquité à l’Empire Ottoman, du Moyen-âge à la Renaissance italienne et les années 1920’ mais aussi, dans plusieurs lieux, de Knossos en Crète au Parthénon d’Athènes, de son palais Orfei à Venise à celui de Peggy Guggenheim, des salons de littérature parisiens aux ballets russes de Serge de Diaghilev, très en vogue au début du XXème siècle.

Robe Eleonora
Mariano Fortuny (1871-1949). Robe Eleonora. Velours de soie vert imprimé or, toile de soie plissée verte, cordonnet de soie verte, perles en verre noir etblanc, doublure en toile de soie or. Vers 1912. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

Fortement inspiré par l’Antiquité, et en écho aux fouilles archéologiques de son contemporain Sir Arthur Evans réalisées à Knossos en Crète en 1900, Mariano Fortuny dessine en 1906, le châle appelé « Knossos » et utilise d’ailleurs l’image du labyrinthe que forme le palais de Minos, pour le logo de sa marque.

IMG_1139
Châle Knossos – Expo Fortuny – Photo@carnetdedamecatherine.com
Logo Fortuny Knossos
Logo Marque Fortuny – Photo@artsetsocietes.org

… puis en 1909, inspirée par le bronze grec, l’Aurige de Delphes, et les Korai de l’Acropole d’Athènes, c’est Henriette Nigrin, l’épouse et précieuse collaboratrice de Fortuny qui créera le premier prototype de la robe « Delphos » qui va en grande partie, faire le succès de sa « marque »  et sa réputation.

galliera_fortuny_1703_half_0
Expo Fortuny – Musée Galliera – CréditPhoto©Pierre Antoine / Paris Musées

Ne nous laissons pas aveugler par sa simplicité apparente, cette robe est révolutionnaire à plusieurs titres. D’une part, en épousant les mouvements du corps, la robe « Delphos » permet la libération de la silhouette des femmes, ce qui pour l’époque, est déjà révolutionnaire en soi.

16__fortuny__robe_delphos_n_jpg_829_north_499x_white
Robe Delphos noire 1913 – Expo Fortuny – Palais Galliera – CréditPhoto@Vogue.fr

D’autre part, elle est le fruit du développement d’une technique innovante et ce, dans les moindres détails de la conception de ce modèle : évasée dans le bas en corolle, réalisée en fin taffetas de soie, avec une technique de plissé ondulé, et pouvant être créée dans des couleurs dites secondaires.

N’oublions pas que Fortuny, plus que styliste, était avant tout peintre, ingénieur, éclairagiste, et également «alchimiste».

galliera_fortuny_1736_half_0
Expo Fortuny – Robe Delphos – Satin de soie vert céladon plissé, perles en verre, ceinture imprimée doré d’une grecque à motifs coptes – CréditPhoto©Pierre Antoine / Paris Musées

Innovant, en effet, dans l’impression des tissus et la définition des couleurs et des teintures. Fortuny a d’ailleurs déposé des brevets d’invention pour protéger non seulement sa technique de fabrication, mais également le caractère d’inspiration antique de sa robe Delphos.

Echantillons de soie plissée
Expo Fortuny – Palais Galliera

Concernant les nuances de couleurs, le journal « Le Figaro » de l’époque (mai 1911) expliquait d’ailleurs : « Pour ses belles étoffes il (Fortuny) a ainsi capté les nuances de la lumière : matin, soleil, nuit, aube et clair de lune se reflètent dans ses gazes, dans ses soies comme dans la miroitante lagune Lumière! Mais lumière vue dans l’eau ou à travers ces invisibles vapeurs dont sont environnées les îles. » Source : Le Figaro

13-_fortuny_robe_et_manteau_drtail_1920
Expo Fortuny – Palais Galliera – Détails Robe Delphos et Manteau – 1920 – Photo@CultureBoxFranceTVinfo

Fortuny sera également inspiré par l’Orient, il possédait en effet des multitudes de tissus provenant de Chine, du Japon et du Moyen-Orient, qui étaient pour lui des sources d’inspiration.

IMG_1132
Expo Fortuny – Palais Galliera – Echantillons de tissus – Photo@Carnetdedamecatherine.com

Egalement passionné d’histoire de l’art, c’est en 1912, qu’il crée la robe Eleonora, inspirée du Moyen-Age dans sa forme, de la Perse dans ses motifs et des textiles de Lucques au XIVème siècle pour les tissus. La robe Eléonora est agrémentée sur les côtés des plissés caractéristiques de la robe Delphos.

2__fortuny__robe_eleonora_1_jpg_6409_north_499x_white
Expo Fortuny – Robe Eleonora – Toile de Coton gris imprimé doré, taffetas de soie vert plissé – Photo@Musée Galliera
IMG_1152
Expo Fortuny – Palais Galliera – Robe Eleonora – Toile de Coton gris imprimé doré, taffetas de soie vert plissé – Photo@Carnetdedamecatherine.com

Au delà des robes, Fortuny va créer des capes, des manteaux, des tuniques, des caftans avec des motifs inspirés de différentes cultures (Damas, Cachemire, …). Par exemple, cette magnifique cape en velours de soie, qui peut aussi bien être portée par les hommes que les femmes.

IMG_1155
Expo Fortuny – Palais Galliera – Cape en velours de soie noir imprimé doré (motif d’inspiration persane)- Vers 1920-1925 – Photo@Carnetdedamecatherine.com

Mais les créations de Fortuny, c’est finalement Marcel Proust qui les décrit le mieux : «La robe de Fortuny que portait ce soir-là Albertine me semblait comme l’ombre tentatrice de cette invisible Venise. Elle était envahie d’ornementation arabe, comme les palais dissimulés à la façon des sultanes derrière un voile ajouré de pierre, comme les reliures de la Bibliothèque ambroisienne, comme les colonnes desquelles les oiseaux orientaux qui signifient alternativement la mort et la vie se répétaient dans le miroitement de l’étoffe, d’un bleu profond qui, au fur et à mesure que mon regard s’y avançait, se changeait en or malléable, par ces mêmes transmutations qui, devant les gondoles qui s’avancent, changent en métal flamboyant l’azur du grand canal.» (À La recherche du temps perdu; La Prisonnière).

Pour en savoir plus 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s